Millésime 2012 : des vins élégants dotés d’une grande typicité.

Malgré la pression des maladies, 2012 a été un bon millésime à l’origine de vins très typique. Le millésime a permis de réaliser de très beaux vins sur tous les terroirs et à partir de tous les cépages.

  • Janvier est sec et doux.
  • Grand froid sec avec vent du nord à partir du 1er février jusqu’au 15 février avec des températures nocturnes de -15° celsius. Toutes les vignes, sauf le Brand, ont été buttées en Automne.
  • Février et Mars sont secs, puis avril et mai sont humides.
  • Le débourrement est plus tardif que les années précédentes, aux alentours du 1er mai.
  • Le début de la floraison se situe vers début juin et s’étale sur tout le mois à cause des pluies régulières et nombreuses. La pression des maladies oïdium et mildiou est importante.
  • Les pluies persistent fortement tout le mois de juillet (73 mm) puis diminuent au mois d’août. A partir de la fin août, un temps sec et chaud s’installe durablement. Les vignes ont le feuillage grillé par le mildiou mais la récolte est sauvée. Quelques foyers d’oïdium subsistent mais sont asséchés par le temps sec.
  • Les vendanges débutent le 5 septembre pour le Crémant et à partir du 24 septembre pour les vins tranquilles. La qualité de la vendange est bonne mais les pluies entre le 6 et 10 octobre gâchent la fin de récolte. Pas de vendanges tardives.
  • Novembre et décembre frais et humide.