Millésime 2010 : des vins d’une fraîcheur et d’une précision exceptionnelle.

2010 est un millésime frais, difficile, mais qui nous aura donné entière satisfaction au niveau qualitatif. Les Crémants et les vins tranquilles sont d’une fraîcheur et d’une précision sublime. Les Riesling de ce millésime sont très grands. De concentration exceptionnelle au niveau du sucre, de l’acidité et de la complexité aromatique, ces flacons ont encore de très belles années devant eux et mériteraient d’être dégustés à partir de 2015.

  • L’hiver est très froid en décembre 2009 avec une chute brutale du thermomètre à moins 22 vers la mi-décembre ce qui engendrera des dégâts. A Colmar, dégâts importants sur les bourgeons qui ont gelé sur les Pinot Gris et les Pinot noir. Sur tous les autres vignobles, des dégâts importants sont à signaler sur les plants de 1 an et 2 ans : 50 à 80 % des plants sont morts.
  • L’hiver est long avec des chutes de neige successives jusque début Mars. Il neige à Perpignan début Mars.
  • Débourrement tardif vers le 1er Mai. Mai est sec et froid.
  • Le 1er juin, le stade 5 à 6 feuilles étalées est atteint. Mi juin est pluvieux. La floraison s’étale du 14 au 23 Juin dans des conditions frâiches à l’origine de beaucoup de coulure : les muscat ottonel ont coulé à 95%. Les Gewurztraminer et les Riesling ont eux aussi beaucoup coulé. De la fin Juin au 15 Juillet, des fortes chaleurs prennent placent puis le temps se rafraîchit progressivement.
  • Août est frais et humide, pic de 40 mm le 14 août : les raisins commencent à pourrir.
  • Une légère pluie tombe entre les 7 et 9 septembre puis le temps est sec et agréable jusqu’au vendange qui commencent le 15 septembre pour le crémant et début octobre pour l’AOC Alsace. La  récolte est très petite en volume. Les degrés sont élevés et les acidités extrêmement élevés.
  • Pas de vendange tardive.